Stylo Rouge sans colère...

Stylo Rouge sans colère...

( Le blog d'un ancien Enseignant qui a repris du service à l'insu de son plein gré...)


Et les PE ?

Publié par alain l. sur 10 Janvier 2019, 09:31am

Catégories : #débats, #témoignages

Lu dans un forum de PE dans un post consacré aux stylos rouges :

Je n'avais pas vu qu'ils englobaient les AESH et les ATSEM...

Ça me fait un peu penser aux années 2001-2002 où les syndicats se sont servis des Aide-Éducateurs, et ça donne encore moins de chances aux véritables revendications des PE d'aboutir ...

Ça fait un peu sous-marinage quand même ...

 

Et n'ayons pas honte d'être des PE ! (J'ai failli écrire "n'être que", l'habitude, quand tu te présentes ...)

Battons-nous pour nous-mêmes, par rapport à notre réalité et pour pouvoir obtenir des améliorations à NOS conditions de travail !

Mon rêve n'est pas de "rénover l'Education Nationale" ... Ça me fait même flipper cette idée, tant ça fait penser à la refondation du précédent gouvernement et toutes ses réformes aux conséquences catastrophiques pour nous !

Mon rêve c'est

de ne plus faire qu'enseigner, comme les PLC,

- de n'être obligée d'enseigner que des matières pour lesquelles j'ai été réellement formée, comme les PLC,

- de pouvoir rester au chaud en salle des maîtres pendant les récrés, comme les PLC,

- de ne plus faire d'heure supplémentaire non payée, comme les PLC,

- de ne plus faire 28h20 de présence à l'école mais 18h, comme les PLC,

- de pouvoir mettre à la porte de la classe un élève turbulent sans être responsable s'il lui arrive un problème dans le couloir, comme les PLC,

- de n'avoir que des cours simples, comme les PLC,

- de ne pas me sentir obligée de faire un loto en hiver, un voyage scolaire et une fête d'école au printemps, comme les PLC, 

- ...

Des tas de petites choses dont on ne parle jamais hors les murs, et que nous ne pourrons jamais obtenir si nous ne nous démarquons pas des enseignants du secondaire, qui ont bien plus à gagner de nous adjoindre que nous de faire un mouvement commun.

Et une fois que nous aurons obtenu une situation identique, et seulement à ce moment-là, alors, nous pourrons faire un mouvement commun pour réclamer des choses communes.

Ce blog n'est en aucun cas un blog officiel des Stylos Rouges en colère angry...  Le blog officiel c'est là :

(cliquez sur le logo...)

Et ici, le choix des articles et de leur contenu est subjectif et n'engage donc que moi wink...

alain...

Il respecte la charte :

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
En tant quebPE je suis dkaccird avec toutes ces revendications . Je connais 2 PE devenus PLC : ils le l’affirment , leur condition , situation est plus avantageuse que cela d’un PE. Ils sont profs de maths et sont mieux rémunérés en fonction des heures travaillées . Ils m’ont avoué être plus disponibles pour leur famille et me disent que cela n’a rien à voir avec une condition de PE! Les PE ont leurs heures de formation par exemple en dehors des heures de classe . Ce n’est pas le cas des PLC et je le confirme en tant que maman d’un collégien qui va en permanence quand ses professeurs sont en formation . Inenvisageable à l’ecole ( que ferions’ nous durant une journée d’une classe de 25 élèves ?). <br /> Et malheureusement, l’opinion publique confond trop souvent PE et PLC . Ainsi les PE ne doivent pas se plaindre...
Répondre
P
Et si, juste, on arrêtait de regarder qui était considéré comme "privilégié" et de cracher sur les "avantages" des uns ou des autres ??...(je suis PE, j'ai fait un remplacement l'an passé en ULIS collège pendant 2 mois, JE PEUX comparer sans passer par un tiers, j'étais sur le terrain). Moi aussi, je préférerai ne pas surveiller les récrés, ne pas retourner à l'école les week-ends pour finir le travail, ne pas imprimer les documents couleurs de chez moi pour les élèves à BEP, etc... mais franchement, l'article ci-dessus est une honte. Il est hors de question que, pour de meilleures conditions de prises en charge des enfants et de NOS conditions de travail, je pointe du doigt les autres. Pour reprendre les peudo-arguments de l'article : "ils ne nous soutiennent pas d'habitude ? On fait bande à part et on les stigmatisent et surtout on veut pareil". Ne vous attendez pas à être entendu avec ce genre de mentalité (diviser pour mieux régner... il y en a qui peuvent se frotter les mains). Combien de PE lors des grèves des cheminots, des infirmiers ???... Je n'en vois malheureusement pas souvent lors des échanges. Soit on se bat pour un service public de qualité, soit on se bat pour sa pomme. Dans un cas, j'adhère, dans l'autre, je refuse.
P
Je suis tout à fait d'accord avec vous : les PARENTS ! J'avais mis un "etc", mais j'aurai dû les citer juste après les élèves ! C'est une prise en charge globale qui nous permet un accompagnement au plus juste de chacun de nos élèves (j'aurai pu également citer tous les services de soins, partenaires extérieurs, éducateurs, familles d'accueil...qui eux aussi font ce qu'ils peuvent avec les moyens qu'ils ont et tous les glissements de tâches que nous subissons les uns les autres). J'étais énervée par l'article et cette façon individualiste de tirer la couverture à soi en stigmatisant un tiers, comme si seul notre corps PE était à plaindre ! Et pourquoi ne pas critiquer les enseignants spécialisés, les enseignants référents tant qu'à faire ? ... C'est ce clivage justement qu'il faut vaincre, et de mon point de vue (mais je suis peut-être trop idéaliste, moi aussi je suis une fervente convaincue de l'inclusion) seule l'union et une vision commune de ce que nous souhaitons en tant que service public peut être porteuse.<br /> LN
Répondre
A
Je plussoie !!!<br /> <br /> @t... alain...
P
eh bien, passez le concours de PLC ! Ce genre de commentaires ne peut que desservir le mouvement, créant scission et clivage au sein même de l'éducation nationale... Comme lorsque les "non profs" pensent que les "profs" ne travaillent que devant élèves, les PLC ont bien plus de responsabilités et de temps en dehors des 18h (sorties scolaires, nombreuses réunions, classes surchargées, devoirs faits, EPI, parcours AVENIR, préparation au DNB et DNBpro, parfois être sur 2/3 établissements pour compléter les heures...).<br /> Nous souhaitons tous un meilleur accompagnement des élèves, dans de meilleures conditions pour tous (élèves ET enseignants ET AESH ET ATSEM ET. psyEN ET personnel administratif etc...). Ne lutter que pour soi, avoir une vision individualiste tout en pointant un corps de métier précisément, je trouve ça affligeant !
Répondre
E
Nous autre PE, JAMAIS soutenus par les collegues du secondaire en cas de besoin, mais noyes sous les demandes de soutien quand le secondaire est en danger, avons aussi tout cela, en plus des divers matieres. Rappelez moi la derniere fois où les syndicats du 2ndaire nous ont aide ? Et rappelez moi aussi : quand vous organisez un voyage ou une sortie payante, qui s occupe de gerer les finances ? Ah oui les intendants...eh bien pas nous.<br /> Alors que le 2ndaire commence par nous respecter, vienne voir notre travail, le fait que les parents nous les avons face à nous tous les matins, que nous n avons pas d infirmiere scolaire et prenne le temps de prendre en compte ce que nous leur disons des futurs 6emes (et vienne aux conseils ecole college toujours par respect), et on en reparlera.
A
Bonjour PEsolidaire ?<br /> J'ai publié cet article avec l'accord de son Auteur bien entendu parce que je pense que ce qui est dit correspond à ce que pensent un certain nombre de Professeurs des Ecoles... Pas moi ...<br /> Pour ma part je considère que seule la Co-Education peut nous permettre de sortir de l'impasse dans laquelle nous sommes actuellement ... et là je parle en particulier de l'inclusion ...<br /> Alors dans votre longue liste d'intervenants dans l'accompagnement des élèves vous avez oublié pour moi un composant essentiel : les PARENTS ...<br /> <br /> Cordi@lement<br /> alain l.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents